2017-2018
News
Coupe de France : Le sort cruel d'un derby qui a tenu ses promesses
< | >

Coupe de France : Le sort cruel d'un derby qui a tenu ses promesses

Publié le 10 octobre 2017 par

Reventinois et chavanois s’affrontaient ce dimanche lors du 5ème tour de Coupe de France. Petit poucet de la compétition dans la région, Reventin a longtemps fait douter l’AS Chavanay en dépit d'un écart conséquent de 4 divisions. Mais malgré un soutien sans faille d'un public fervent et presque entièrement violet, l’USR a cédé en toute fin de match et quitte la Coupe de France par la grande porte.

Coupe de France : Le sort cruel d'un derby qui a tenu ses promesses

Ils avaient répondu à la mobilisation générale. Plus de 750 spectateurs étaient présents à Salaise, malgré toutes les péripéties de la semaine quant au lieu du match. Le peuple reventinois s’est rassemblé en nombre pour encourager son équipe fanion et la partie fut des plus intéressantes.

Car si la marche semblait trop haute, les reventinois y croyaient et ont joué crânement leur chance. Dès l’entame de match, on a de suite senti l’AS Chavanay bousculé et étonné de l’envie et la détermination du 11 reventinois. En effet, les violets de toujours et rouges du jour se sont de suite installés dans le camp chavanois en exerçant un gros pressing. Freddy Bouquin est le premier à tenter sa chance de loin mais ne trouve pas le cadre (4’). Le premier quart d’heure est très intense. Chavanay se créé la première grosse opportunité avec Tintan aux 6 mètres qui vient buter sur un Yannick Landreau qui, vu le match qu’il allait sortir, s’était visiblement bien échauffé (15’). Reventin répond vite en exploitant bien la vitesse de ses attaquants. Et l’USR créé même la sensation en ouvrant la marque. Bien lancé par Lucas Forest dans le dos de la défense, Rémy Vacher prend son défenseur de vitesse et vient tromper sereinement Munoz d’un tir croisé (1-0, 20’). Joie généralisée dans les visages reventinois, surprise et inquiétude dans les visages chavanois.

L’AS Chavanay se reprend vite et pousse pour revenir dans la partie. Mais l’USR place également des contres intéressants même si Forest n’appuie pas assez sa frappe pour doubler la mise (26’). Landreau s’emploie à plusieurs reprises pour préserver son but. D’abord sur une tête d’un vert sur coup-franc où le portier reventinois se détend pour claquer la balle (31’), puis sur un face-à-face avec Tintan où il sort le ballon des deux pieds (36’). Vilette, esseulé, ne parvient ensuite pas à trouver le cadre pour l’ASC (41’). La mi-temps est sifflée sur le score de 1 but à 0 en faveur de Reventin. Bien bousculé dans les dix dernières, les rouges avaient bien besoin de souffler.

Du caractère… des deux cotés

La seconde période débute sur le même rythme que la première. Le match est toujours très équilibré et le ballon va d’un but à l’autre. Sabarly est le premier à faire trembler la défense locale mais l’attaquant chavanois est repris de justesse par la patrouille (50’). C’est ensuite Reventin qui fait trembler l’arrière garde visiteuse avec Morgan Ropero, qui bien lancé par Malik Milon, vient buter sur une parade de Munoz sorti à sa rencontre (58’). C’est l’occasion du break manqué ! Avec de grosses conséquences puisqu’à force de pousser l’AS Chavanay revient à la marque. Suite à un coup de pied arrêté, Tintan reprend parfaitement de la tête un excellent centre de Bensaadi. Les deux équipes sont de nouveau à égalité (63’).

C’est à ce moment que les entraîneurs décident de faire leurs changements avec notamment l’entrée de Loic Gimeno coté reventinois et de Barrier et Fischer coté chavanois. Coaching qui allait s’avérer payant puisque sur une action anodine, Gimeno surprend tout un stade avec une frappe magnifique du droit qui vient nettoyer la lucarne de Munoz. Explosion de joie pour le kop "ultras" USR’Force, créé pour l’occasion, car l’USR reprend bel et bien l’avantage (2-1, 74’).

Une fin de match intense et folle

Les rouges ont désormais les cartes en main… ils doivent tenir leur but d’avance pour créer un exploit historique. Mais l’AS Chavanay n’a pas dit son dernier mot et appuie là où ça fait mal, c’est-à-dire les côtés. Les verts usent et abusent de débordements pour étirer le bloc reventinois. Sur un corner, Mathieu Périolat, en bon capitaine de l’US Reventin, effectue un sauvetage héorique sur sa ligne pour préserver sa cage (84’). Malheureusement, les rouges allaient craquer à nouveau sur un coup de pied arrêté. Sur un corner, Goutte reprend le ballon victorieusement au second poteau d’un tir acrobatique. Landreau ne peut rien faire et est battu (2-2, 86’). Et les verts ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Grâce à la vitesse de Barrier, dont l’entrée a fait très mal, Chavanay pousse pour éviter la prolongation. Et alors qu’on est entré dans le temps additionnel, Reynald Fischer vient doucher les espoirs reventinois avec une tête suite à un centre de Barrier et place Chavanay en très bonne posture pour la première fois du match (90+3, 2-3). Malheureusement pour les plus de 700 reventinois présents à Salaise, cet avantage sera définitif et l’arbitre met un terme à une partie qui restera dans les mémoires pour avoir fait rêver petits et grands.

L’US Reventin s’incline finalement d’un petit but de trop qui ne relète pas les 4 divisions d’écart. Le football est beau mais il est parfois aussi cruel… et c’est également ce qui fait sa beauté ! Malgré cette défaite, les protégés de David Lefèvre ont eu le droit à l’honneur des nombreux supporters présents au stade, qui ont continué de chanter, d’applaudir et de remercier les rouges pour cette prestation hors-normes. Les 16 reventinois ont d’ailleurs longtemps communié avec leur public en fin de partie (images ci-dessous) car malgré une déception forte… c’est bien la fierté d’avoir défendu avec brio les couleurs reventinoises qui primait.

L’USR ne connaîtra pas le premier 6ème tour pour la première fois de son histoire mais peut envisager sereinement l’avenir, et le championnat. David Lefèvre, le coach reventinois nous a livré sa réaction en fin de rencontre : « C’est cruel de perdre comme cela, quand on mène jusqu’à la 86ème. On encaisse trois buts sur trois coup de pied arrêtés, mais on a donné une très belle image de nous, depuis le premier tour et avec un public merveilleux. Je suis très fier de mes joueurs . »

Bien au-delà de l’équipe fanion, c’est tout un club qui s’est mobilisé, bénévoles, dirigeants, joueurs, partenaires et supporters. La fête fut belle. Et il y aura une prochaine fois, c’est certain. Car avec un tel engouement l’avenir du club ne peut être que très prometteur.

Revivez le match dans les conditions du direct avec le live commenté du site officiel

Retrouvez plusieurs clichés de la rencontre dans l’album photo ci-dessous

Photos associées

Coupe de France : USR 2-3 AS Chavanay

Malgré un match héroïque, les reventinois se sont inclinés au bout du suspense face à l'AS Chavanay, évoluant 4 divisions au dessus, devant 750 spectateurs.
Retrouvez les clichés de notre photographe, Odile Fourneray.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter